L'investissement halal est de deux types principalement, l'investissement dans des entreprises, également appelées actions ou actions, et des investissements à revenu fixe comme l'investissement dans des obligations islamiques (Sukuks) ou dans l'immobilier comme Portefeuille Halal Incom de Manzil. Les deux types d'investissements doivent être conformes aux principes islamiques pour qu'ils soient halal. Ces principes sont bien décrits dans le Organisation de comptabilité et d'audit pour les institutions financières islamiques (AAOIFI)

De nombreux produits d'investissement conventionnels ne sont pas conformes car ils sont impliqués dans des activités interdites (haram) ou génèrent des intérêts (riba) en tant que revenus. Par exemple, il est interdit de tirer profit de la dette, donc l'investissement dans des obligations conventionnelles (gouvernement et entreprise) et des certificats de placement garanti (CPG) n'est pas autorisé pour les musulmans pratiquants. De plus, l'investissement halal interdit d'investir dans des entreprises qui profitent des activités suivantes:

  • L'alcool
  • Tabac / drogues illicites
  • Porc
  • Services financiers conventionnels
  • Défense / Armes
  • Jeux d'argent / casinos
  • Musique
  • Hôtels
  • Cinéma
  • Divertissement pour adultes

Ce premier écran est ce que l'on appelle un écran d'activité commerciale et constitue une étape du processus de sélection. Il existe également un processus de filtrage financier pour s'assurer que ces mêmes entreprises ne tirent pas de revenus significatifs d'intérêts (riba) ou ne sont pas surendettées. Les principes de ces écrans financiers sont: 

  1. Les entreprises qui sont directement actives ou qui tirent plus de 5% de leurs revenus (cumulativement) des activités susmentionnées
  2. La dette totale sur l'actif total ne doit pas dépasser 33.33%
  3. La somme de la trésorerie et des titres portant intérêt d'une société sur l'actif total ne doit pas dépasser 33.33%
  4. La somme des créances et de la trésorerie d'une entreprise sur l'actif total ne doit pas dépasser 33.33%

Si l'une de ces sociétés dépasse l'un de ces pourcentages ou est active dans les activités non conformes énumérées ci-dessus, elle est réputée non investissable.